CHAUFFERIES : le décret « HULOT »

Mis en avant

OLYMPUS DIGITAL CAMERA BP

CHAUFFERIES de puissance comprise entre 1000kW à 1999kW : le décret n° 2018-04 du 3 août 2018 et son arrêté du 3 août 2018 conduit à augmenter les dépenses des utilisateurs raccordés à ces chaufferies !

Pourtant, nous pouvons lire sur le site de l’Administration :

« Depuis le début du quinquennat en 2017, le Gouvernement élabore des mesures concrètes pour améliorer le pouvoir d’achat des Français. Plusieurs d’entre elles sont mises en application à partir d’octobre 2018. »

Monsieur HULOT a signé le 3 août 2018 un décret qui augmente les dépenses des copropriétés de taille moyenne, en imposant l’application des dispositions relatives aux chaufferies de plus de 2000kW à celles de 1000kW et plus.

Mais pouvait-il en être autrement ?

Puisque ces mesures sont imposées par la règlementation européenne.

Après avoir augmenté la pollution atmosphérique par la promotion de la biomasse et remplacé les centrales nucléaires allemandes par des centrales au charbon le plus polluant (lignite), il fallait bien trouver quelques « mesurettes » pour rassurer les européens, comme le précise le point 3 de la directive : « Les évaluations scientifiques montrent que les citoyens de l’Union perdent en moyenne huit mois de vie à cause de la pollution atmosphérique. » https://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/?uri=CELEX:32015L2193

Alors on s’attaque aux petites chaufferies, puisque l’on ne peut rien faire contre les grosses centrales au charbon !

Mais laissons aux journalistes spécialisés le soin de nous expliquer la cohérence de ces mesures et leur capacité à résoudre le problème bien réel de la pollution !

Share Button